Fortes impressions sur le noir

Fortes impressions sur le noirSanofi-Aventis
PENDANT PLUSIEURS MOIS, les visiteurs du Vaisseau, à Strasbourg, se sont plongés dans le noir, le temps d’une traversée de la ville en aveugle. Guidés par des non-voyants, ils ont traversé une rue, navigué sur un canal, pris un verre dans un café. Ils ont aussi ressenti la difficulté d’affronter la ville sans la vue. Plusieurs collaborateur de Sanofi-Aventis témoignent de leur visite dans le noir.
 Extraits. « Heureusement qu’on peut toucher, avec les doigts, avec les jambes, avec les pieds. On sent le revêtement du sol, l’herbe, le béton, les bouches d’égout. Les mains servent à nous guider. On a la canne, mais en débutant, on tient la canne d’une main et on cherche les murs avec l’autre main. » « Rien que cette traversée de route, pour trouver la voiture mal garée qui gêne le passage. Ensuite, il y a des travaux en face. » « On y arrive, je pense, au bout de plusieurs jours. Là, au bout d’une heure, non. Personnellement non. »

NOS AUTRES FILMS